岩手大学2013年

Journal de voyage à Iwate – 2012-2013

Posts Tagged ‘crous

Dossier Aquimob, on touche au but !

leave a comment »

Le site d’Aquimob étant fermé, je ne vais pas pouvoir vous montrer la procédure en détail. Suite à l’inscription administrative, nous avons enfin pu réunir une grande partie des documents nécessaires pour finaliser la demande. Ce sont les Relations Internationales de Bordeaux III qui s’occupent de transférer les documents pour Aquimob. Nous avons donc joint :
Avis d’imposition de l’année précédente
Budget prévisionnel (le même que dans notre dossier de mobilité)
Certificat de scolarité de l’année précédente
Certificat de scolarité de l’année en cours
CV
Lettre d’acceptation à l’Université d’Iwaté
Notification définitive du CROUS
Relevé d’identité bancaire (RIB)

Cela dit, il manque certains documents à renvoyer par la suite, à savoir :
– L’attestation d’arrivée à l’Université d’Iwaté : attestation de Bordeaux III et attestation fournie par Aquimob dans le dossier.
Contrat pédagogique définitif (CPD) un mois après l’arrivée, ni trop tôt ni trop tard. Il n’est pas utile de renvoyer de CPD si vous comptez conserver les mêmes matières que dans le Contrat Pédagogique Initial, mais c’est peu probable.

Une fois ces derniers documents fournis, vous devez, si votre dossier est accepté, recevoir 80% du montant de votre allocation, c’est-à-dire 2880€. La somme restante de 720€ est versée lorsque les Relations Internationales reçoivent votre attestation de départ de l’Université d’Iwaté au mois d’Août de l’année suivante.

Ce processus encourage les étudiants à respecter leur contrat pédagogique et à ne pas tenter de rester au Japon. Disons que c’est du foutage de gueule mal vu de profiter de cette opportunité offerte par l’Université de Bordeaux III pour rester là-bas. C’est comme un investissement dans la jeunesse. Personnellement, je dois admettre que si une belle opportunité se présente et si j’ai l’occasion de rester au Japon une année de plus, par exemple avec un visa de travail, j’y réfléchirai à deux fois.

Demande de bourse d’études sur critères sociaux en reprise d’études

with 2 comments

Je suis étudiant cette année, mais ça n’a pas toujours été le cas. Entre 2007 et 2010, je me suis retrouvé dans l’obligation d’exercer un job alimentaire et d’interrompre mes études. Me réinscrire à l’université n’a pas été si pénible que cela, mais redevenir boursier a été sacrément stressant.

En fait, toute personne interrompant ses études, ou ayant plus de 28 ans, change de statut au regard du CROUS. Votre demande devient alors particulière, et les bourses peuvent ne pas être obtenues aussi facilement, et les documents demandés seront un peu différents.

Il faut faire une « Demande d’aide urgente annuelle« , et fournir les documents selon votre situation.

Si vous êtes dans le même cas que moi, vous ne dépendez plus de vos parents et vous faites votre propre déclaration de revenus.

Ils demandent également la Radiation Pôle Emploi ou un Certificat de non-inscription. Je me suis donc vu aller au Pôle Emploi pour leur demander un document attestant que je ne suis pas inscrit chez eux. Intéressant comme démarche ! Il s’avère qu’ils n’en délivrent pas et qu’il faut faire, comme je le pensais, une Attestation sur l’Honneur.

Ca semble logique mais parfois il vaut mieux se comporter bêtement et produire des documents exactement tels qu’ils sont demandés par les administrations…

Là où c’est amusant, c’est que les dossiers de bourse sont à rendre théoriquement entre le 15 janvier et le 30 avril, mais on nous demande un certificat de scolarité pour l’année suivante, qui ne peut être obtenu que durant le mois de juillet…

N’oubliez pas de joindre une lettre expliquant votre situation, qu’elle soit demandée ou non. N’envoyez surtout pas de dossier incomplet, ils ne répondent pas !

Le côté positif, c’est que mon dossier a été validé assez rapidement, et j’ai reçu toutes mes pièces par e-mail :

– J+10 : attribution conditionnelle de bourse et notice pour comprendre le document
– J+11 : dossier social étudiant définitif
J+17 : attribution définitive de bourse

La bonne nouvelle, c’est que le montant définitif accordé a été supérieur au montant préliminaire. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne vais pas me plaindre !

C’était pour moi un grand soulagement d’avoir enfin une attribution de bourse, même à l’échelon 0, car un refus du statut d’étudiant boursier m’aurait fermé les portes de l’aide AQUIMOB et j’aurais du financer personnellement toute l’année de mobilité étrangère. Même avec des économies, c’est quand même pénible de devoir se retrouver en stress et de ne pas pouvoir s’investir à fond au Japon, en limitant les transports en commun qui peuvent coûter très cher, ou s’interdire des activités qui ont forcément un coût. Ouf !

Pour accéder au suivi des versements et voir votre situation, une seule adresse : DSE Orion

Written by masakon

septembre 19, 2012 at 1:24

25 Juillet – Attestation de mobilité étudiante

leave a comment »

Notre source d’inquiétude principale était le financement de notre année. Anthony avait déjà eu une attribution conditionnelle de bourse, tandis que je n’avais même pas pu lancer la démarche de demande de bourse.

Dans mon cas, pour obtenir le statut d’étudiant boursier, j’avais besoin d’une quantité de pièces effroyable, ce qui inclut un certificat de scolarité 2012-2013. Le dossier de bourse est à rendre complété avant le 30 avril 2012, et c’est tout simplement impossible de boucler le dossier dans les temps. J’ai comme l’impression que certains bureaux sont bien éloignés du quotidien et des préoccupations des étudiants, même si leur mission vise à nous servir.

Il s’est écoulé un peu moins de trois semaines depuis notre réinscription et nous n’avons toujours aucun retour du Japon en ce qui concerne nos pièces, ce qui inclut l’Attestation de Mobilité Etudiante sus-dite.

Anthony a décidé d’appeler les Relations Internationales pour avoir plus d’informations sur les délais, et il s’avère que ce n’est pas l’Université d’Iwaté qui les envoie, mais les Relations Internationales de Bordeaux III… Cela peut sembler bête mais il faut le savoir ! Une de nos collègues en mobilité à Hirosaki nous a confirmé l’information un peu plus tard, dommage qu’il n’y ait pas eu plus d’échange entre galériens depuis le début mais bon il est trop tard maintenant.

Il suffit d’écrire à leur bureau pour l’obtenir dans un délai de 48h.

Les choses avancent à leur rythme, avec une certaine inertie. C’est vraiment l’étape qui nous a fait perdre le plus de temps pour rien. Je suis certain que ça semble logique présenté comme ça, et c’est le fait qu’une partie de nos documents est tributaire de la réactivité administrative japonaise qui nous a encouragés à nous montrer patients.

Nous pouvons donc enfin lancer l’inscription administrative ! Oh wait… L’université ferme du 26 Juillet au… 20 Août ! Et Mme Duclau est en vacances jusqu’au… 27 Août. Tout le monde a besoin de vacances mais ça tombe franchement mal pour le coup.

Written by masakon

septembre 13, 2012 at 11:42

AQUIMOB, encore un peu de paperasse !

with one comment

Aquimob, c’est une aide pour les étudiants en mobilité internationale. Concrètement pour les étudiants en japonais, c’est un maximum de 9 versements de 400€ qui peuvent être touchés, ce qui n’est pas négligeable. Il faut absolument être boursier sur critères sociaux (CROUS) pour y accéder, ce qui est assez dégueulasse injuste pour certains méritant une bourse mais dont les parents gagnent trop. Cette bourse n’est pas systématique, partez du principe que vous n’en bénificierez pas, dans le doute.

L’ouverture des demandes pour l’année prochaine a lieu chaque année le 1er Juin, et ferme le 14 Septembre à minuit. La version papier à envoyer à l’Université d’origine est à envoyer avant le 19 Septembre. Bien, commençons.

J’ai lancé la procédure aujourd’hui 6 Juin. Il est tout d’abord indiqué de lire attentivement la brochure d’aide à la mobilité AQUIMOB. Il faut ensuite sélectionner l’établissement, à priori Bordeaux III.

Les informations des formulaires sont issus des informations extraites directement du site de votre université, ô combien erronées. Il ne faut pas hésiter à préciser une adresse fixe fiable, comme celle de vos parents par exemple. Renseignez bien également les coordonnées du responsable des relations internationales, et non ce n’est pas Mme Duclau comme je le pensais, mais M. Rigollet qui avait organisé et présenté la réunion sur la mobilité le 15 février dernier.

Il est possible d’indiquer que vous êtes en attente de décision pour l’attribution d’une bourse sur critères sociaux, ce qui est mon cas et qui me donne un sang d’encre. Soit j’ai deux bourses, soit je n’ai rien et c’est génial à 3 mois de l’échéance !

Une fois le dossier saisi, il apparaît dans la liste des projets. Il n’y a plus qu’à le soumettre pour pouvoir télécharger son dossier en PDF à imprimer et à envoyer aux R.I. de Bordeaux III.

Quelle joie, le PDF est joli, et ma lettre de motivation… complètement bousillée par l’encodage merdique. Et impossible de modifier ça… Les apostrophes deviennent des « ¿ », les deux caractères japonais de la lettre sont des « 岩大 », j’adore ! Ca reste lisible mais franchement c’est pas clean.

Le PDF est à joindre avec… une tonne de papiers ! Dieu merci ce sont à chaque fois les mêmes documents qui sont demandés ou presque, c’est là qu’on se rend compte qu’il n’y a vraiment aucune communication entre les services, c’est super le gâchis de papier et surtout de temps. Certains documents ne sont accessibles qu’après inscription à l’Université de Bordeaux III, ce qui reporte le renvoi du dossier au mieux à la mi-juillet. Je n’ai pas intérêt à l’oublier !

L’attestation est très simple, et à faire remplir par l’université d’accueil. Les voici :